vendredi 1 novembre 2013

"Comment j'ai appris à lire" d'Agnès Desarthe



chez Stock

Voulant marquer une pause dans mes lectures pour ELLE, j'ai dévoré en une soirée cet ouvrage ni long ni difficile (le titre pourrait faire peur, ainsi que la sobrissime couverture grise genre attention-les-gars-on-n'est-pas-là-pour-rigoler) . 

Je l'ai trouvé surtout furieusement attachant. 

Agnès Desarthe, sans dire que je la "suis" de façon systématique, je la lis et j'apprécie ses histoires bien ficelées et sa langue simple et claire. Ici , elle explique, ou plutôt, devrais-je dire, elle interroge son rapport à l'écrit, elle la romancière et traductrice -de l'anglais, Virginia Woolf et Cynthia Ozsick par exemple, excusez du peu-  qui a eu si longtemps l'impression de ne pas savoir lire et même ...de ne pas aimer lire !

Le récit est passionnant qui raconte un itinéraire et des rencontres: avec les quelques auteurs qui vont réussir à  l'apprivoiser,TRES tard dans son parcours universitaire pourtant ultra-brillant,et aussi avec une série de "Madame B.", fines pédagogues qui seront les passeurs qui aiguilleront son parcours. 

Passé un effet fausse-modeste qui peut agacer un tout petit peu, on finit par croire à cet improbable mauvais démarrage avec la littérature, et ce complexe de française-depuis-pas-longtemps pour qui l'accès aux livres ne va pas de soit au départ (pages subtiles et quasi psychanalytiques sur l'accès à la culture d'un pays )
Il y a enfin très intéressantes sur le travail du traducteur, avec quelques exemples des chausse-trappes dont cet art regorge.

Un lien pour le très bon site "onlalu" qui livre une critique nourrie :
http://www.onlalu.com/site/ouvrages/comment-jai-appris_1368565461/

ainsi qu' une interview d'Agnès Desarthe :
http://www.onlalu.com/site/quelle-lectrice-etes-vous-agnes-desarthe/

Et moi, j'ai envie de dire : merci , Agnès Desarthe !




Mior

6 commentaires:

  1. oserai-je te dire que le Desarthe a été doublé par Fille de la campagne....dans le prix Elle (je le sais à cause des co-jurées) ? Voilà, je savais que cette nouvelle te réjouirait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça !
      Edna O'Brien m'a laissée complètement froide, au point que je n'ai pas eu envie de la chroniquer , c'est dire...
      Mior

      Supprimer
  2. J'allais te dire la même chose que Galea. ;)

    RépondreSupprimer
  3. C'est un titre qui me dit bien :) De plus, je l'ai vue en parler dans la Grande Librairie et j'ai eu envie de le lire. C'est super dommage qu'il ne soit pas passé pour ELLE car j'aurai préféré le lire au lieu de Fille de la campagne.....

    RépondreSupprimer
  4. j'ai bien l'impression qu'il y a des choses bizarres qui sortent du chapeau ! (chez ELLE)

    RépondreSupprimer

Merci de votre visite, et de votre commentaire ;-)
A bientôt !
Mior