mardi 28 avril 2015

MIOR lance le grand mouvement du Slow Blogging !


Ce billet , je le mijote depuis plusieurs mois , je le ressasse , je le complète souvent en imagination… il est temps que je le ponde de peur qu’il ne fermente !

J’ai ouvert ce blog il y a bientôt trois ans ; passe-temps , dérivatif, mais également expression d’une passion dévorante depuis l’enfance : la lecture et son partage.

Et son partage . Très important . 
Beaucoup de gens aiment lire. Et le gardent pour eux .
La lecture est alors avant tout un espace d’intimité, de liberté et de solitude choisie.

Et puis il y a les enragés : lire ne leur suffit pas, en quelque sorte. 
Ce qui les intéresse presque autant ce sont les échanges de vues, voire les confrontations passionnées lorsque celles ci ne coïncident pas , mais pas du tout. 
(parce que les goûts et les couleurs et toute cette sorte de choses, vous savez, enfin  il paraît… et chacun fait ce qui lui plaît bla bla bla…mais , dans le fond , beaucoup le disent, peu le pratiquent )

Ils dressent des listes , compilent , prévoient, se donnent des envies alors même que leur appétit est déjà fort grand. A ce jeu-là ils risquent même la dispersion.

Mais surtout , dans le fond , ils espèrent un peu guider vers du bon, du très bon. 
Certains se pensent vraiment prescripteurs, les autres -qui disent des premiers qu'ils ont pris le melon- veulent juste mettre leur grain de sel dans la discussion.
Leur maxime serait quelque chose comme : « lisez bien , lisez bon, on ne lit que quelques centaines de livres dans toute une vie, alors choisissez-les bien "

Oui, ils sont un peu  prosélytes, cet adjectif qui a si mauvaise presse en ce moment ;  ils lisent comme des fadas, pas juste quand ils ont du temps (le temps ça se trouve, et surtout ça se prend, diantre, quand on aime) et espèrent emmener beaucoup de monde à leur suite.

Ils ne sont pas toujours convaincus que les critiques -de presse, de radio, de télé- fassent bien leur boulot. 
Ils se voient certainement comme des amateurs éclairés , ce qu’ils sont dans le meilleur des cas , quand leur plume est adroite et leur honnêteté totale.
Il ne font pas toujours le poids, critique c'est aussi un métier, mais à eux au moins on ne peut pas reprocher de ne pas lire les livres ou seulement en diagonale :-))

 Si certains arrivent à faire découvrir de petites maisons d’édition et des auteurs hors des chemins balisés, il faut bien avouer que la plupart –et j’en suis- suivent bon an mal an le flot dominant des GalliGraSeuil .
Comme quoi il n’est pas si facile d’être vraiment original dans ses choix, même pour un susdit grand lecteur. Mais bon, la force du marketing n'épargne guère la librairie, et avec tant de titres parus , les gros poissons cachent les petits...la flemme fait le reste.

Ils partagent avec une grande générosité leurs coups de cœur, et, concrètement leurs bouquins qu’ils font parfois voyager par la poste.

Voilà les blogueurs . Ou faudrait-il dire les blogueuses, par féminin d’usage , leur majorité étant telle…

Toutes sortes de pratique du blogging littéraire et culturel sont possibles. 
Toutes ne se valent peut-être pas, peu importe, à chacun de découvrir avec qui il se sent des affinités, chez qui il sent cette honnêteté que j'évoquais plus haut, enfin qui il a "du goût" à lire -dans le sens que lui donnait Colette "ah que j'ai du goût !"- 

Au bout du compte, il faut imaginer que chacun fait un blog qu'il aimerait lire, en conscience.

Je me suis beaucoup baladée dans la blogo , et je continue. 
Les vétérant(e)s laissent entendre que l'âge d'or serait révolu, et qu'il y aurait quelque chose de pourri au royaume de Danemark (que le mouvement se commercialiserait  et verserait dans le fade, par exemple, mais je ne veux pas y croire... ;-)

Régulièrement certains lâchent. 
Simple lassitude ou sensation d'inutilité ? Tant de blogs , si peu de temps pour lire ? 
Mieux vaut se concentrer sur l'essentiel, faire une grande carrière de (simple) lecteur ?

D'autres publient en rafale, pourquoi pas s'ils réunissent beaucoup de temps libre et une plume habile, alors on dira qu'un bonheur ne vient jamais seul ...mais ils mettent un peu la pression aux autres, ne n'oubliera-t-on pas si je ne publie pas assez, susurre une petit voix perfide... 

Eh bien de même qu'on a vu surgir le mouvement du Slow Food -manger mieux, réapprendre à savourer, revoir ses pratiques- de même me suis-je convaincue qu'il serait grand temps de lancer celui du Slow Blogging .

Je suis pour ma part bel et bien une Slow-Blogueuse, et je vais m'en expliquer ici.
(connais-toi toi-même, c'est dit-on le début de la sagesse )


escargot-champignon


Et comme il vaut toujours mieux proposer que démolir, énoncer que vitupérer, voici mon programme, ma profession de foi .

Rejoignez-moi si elle vous va :-)

Un Slow Blogueur...

...lit ce qu'il veut 
à la cadence qu'il veut 
ne s'oblige à aucun pari à qui pisse le plus loin, genre lire le plus de livres possible
publie au rythme de ses lectures, sans programmer (que du frais, pas de la boîte ) 
ne commente d'ailleurs pas forcément tout ce qu'il lit (on n'a pas toujours quelque chose à dire)
laisse clairement comprendre s'il a aimé, ou pas 
soigne ses billets , qu'il essaye de faire jolis et pas trop sybillins
cite l'auteur, si possible

Par ailleurs, le slow blogueur...

...essaye de dénicher des pépites plutôt que d'entasser les livres lus
ne suit pas forcément la rentrée littéraire comme une priorité absolue
peut mettre en ligne un billet par jour parce qu'il est en vacances ou en forme, et ne dire mot pendant les trois semaines suivantes
ne fait pas des billets de trois lignes j'aime bien/j'aime-pas-trop-en-fait-mais-je-veux-me -fâcher-avec-personne (y compris l'auteur... ou l'éditeur ;-)
fait des L.C , des challenges selon son coeur mais sans les entasser les uns sur les autres
se soucie d'aller lire les autres blogueurs autant que possible (non aux pratiques onanistes )

Seriez-vous vous aussi un adepte du SlowBlogging ?

Adoptons l'escargot comme totem, et pratiquons à notre rythme, voulez-vous que je vous dise :
hâtons nous lentement ;-)

MIOR

113 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ma chère Mior, ton billet me va droit au coeur. Voilà bientôt un an que je tiens mon blog. Je le tiens d'abord pour garder une trace de mes lectures. Puis pour développer des échanges. J'ai fait de belles rencontres virtuelles, tissant des liens entre âmes soeurs littéraires. Par ailleurs, j'aime parler des auteurs qui voyagent hors des chemins balisés, faire découvrir des auteurs qui n'auront pas la une. Ceux qui font la une font assez parler d'eux sans moi! Ce n'est pas un billet sur mon blog qui leur fera vendre plus de livres! Je me mets la pression... Ça devient quasi compulsif! Je lis vite pour en parler vite. Et ça comment à me peser... Aussi, j'ai choisi de demeurer hors grand circuit (FB inactif et pas de Twitter), sans quoi je passerais ma vie devant l'ordi. Le bouche à oreille fait son petit bout de chemin, et ça me convient bien ainsi. En bref, j'ai de plus en plus envie de devenir une slow blogueuse. J'adopte l'escargot! Pour les un an de mon blog, je compte revoir mon «programme de publication» et avoir de nouveaux «sujets». Envie de faire les choses un peu différemment... À suivre, un pas à la fois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très heureuse de te compter dans ma bande ( d'escargots) !
      Je te lis avec plaisir, je vois que tu réfléchis à tes pratiques, je te trouve très lucide pour une " depuis pas longtemps" ;-)

      Supprimer
  3. J'ai ouvert mon premier blog en février 2006, et depuis je crois être passée par absolument toutes les étapes de la blogueuse, en tombant les pieds joints dans tous les pièges. Aujourd'hui j'ai une grande distance par rapport à tout ça, ne serait-ce que me dire "allez, rejoignons le slow blogging, les énoncés sont cools" me semble contraignant, onanisme tu dis ? Au contraire ! Mais rien d'affiché, de revendiqué, d'exposé. La tentation de la liberté, la vraie. Tout en continuant à lire beaucoup beaucoup, et si possible n'importe quoi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...pas n'importe quoi mais de l'éclectique, oui ! Ta vitesse de lecture me fascine , mais la qualité des billets est bien là , ça me va , et comment ;-) Note bien que je ne dit pas que tout le monde doit devenir un esgargot !!
      Tous les pièges , tu me fais rire . Canal blogueuse historique . Bref , comme Groucho Marx tu me réponds "include me out ! " et ça aussi ...ça me va

      Supprimer
    2. Je ne connaissais pas cette citation de Groucho Marx, j'adore !! :)))

      Supprimer
  4. Dans mes bras, parce qu'enfin je trouve quelqu'un qui connait cette expression de Colette (rha là là ça me plait)
    Pour le slowblogging je me retrouve globalement dans ce que tu dis (sauf le pas de la boite, car il m'arrive de mettre en ligne un billet écrit quelque temps avant)(et d'autres lui sont passés devant!)
    Sinon, il me semble que j'ai eu des pépites dont je n'ai pas parlé, faute d'humeur à le faire, dommage.
    En tout cas, la challengite aigue ça m'a passé, tu as la chance de ne pas en avoir souffert!
    Quant à lire ce qu'on a envie de lire, hé bien heureusement!!! ^_^
    Ton 'citer l'auteur' me sidère, oui, sinon? ^_^ Quoique je lise parfois des billets où je me creuse la tête pour avoir titre et auteur du livre présenté.
    Nous sommes tous un peu différents aussi dans nos goûts de lecture et nos vitesses de lecture. Cela peut se ressentir dans le blog, qui reste personnel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...mais qu'il le reste , et comment ! Qu'ils ne s'uniformisent surtout pas , tous ces blogs, sinon, à quoi bon.
      Bon , en plus du slowblogging il faudra donc penser à créer une société Colette ;-)

      Supprimer
    2. ^_^
      Mon rythme de lecture et de parution dépend aussi des événements de la vie, vacances, travaux extérieurs. Pas question de se forcer à de la vitesse ou du ralentissement si c'est contre ma nature. Je crois suivre beaucoup de blogs qui sont déjà slows, qui se réveillent quand ça leur chante, puis se réendorment.

      Supprimer
  5. Comme Keisha, je me retrouve globalement dans ton article et ce slow blogging (mais peut-être pas assez pour le rejoindre alors ?) Tu sembles avoir bien cerné la blogo et en proposer un portrait assez flou pour être réaliste, au moins dans les motivations.
    Je suis tout de même étonnée par certaines "règles" de ce slow blogging : citer l'auteur ? Le citer dans l'article ? Ca me semble tellement évident que je ne comprends pas très bien comment en faire l'impasse. Ou alors tu parles des citations, pas toujours bien indiquées ? De même, lire ce qu'on veut me semble une évidence, mais peut-être pas si inutile à rappeler, et je suis dans la même logique que toi pour ce qui est de ne pas chroniquer toutes ses lectures. Là où je m'opposerais principalement à ta notion du slow blogging, c'est avec l'absence de programmation et de rythme régulier : j'essaie d'y tendre, sans grand succès, mais programme la majeure partie de mes articles, ça me permet d'y revenir avant la publication et de les relire par exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...tout ça est une vaste plaisanterie , Mina , un billet d'humeur "à la Galéa". Même si bien sûr je pense ce que j'écris , mot pour mot.
      Oui , mettre quelques lignes du livre dans l'article , beaucoup ne le font pas et ne donnent que leur ressenti , j'ai arrêté de suivre certains blogs à cause de ça !!
      je n'arrive pas du tout à programmer pour ma part : soit le billet est écrit en fin de lecture et est publié dans la foulée, soit il "saute" car je n'arrive guère à écrire a posteriori ; ça sent toujours le réchauffé . Alors je publie irrégulièrement, ça m'a longtemps embêtée et maintenant j'ai décidé de m'en f...

      Supprimer
    2. Ah je comprends mieux ! C'est vrai que les citations sont bien utiles pour se faire une idée du style, mais quand aucun passage ne se dégage, ce n'est pas toujours facile d'en placer un.
      Pour l'irrégularité, tant mieux si tu en as pris ton parti, tant que tes lecteurs ne désertent pas et que l'échange se fait toujours, c'est l'essentiel, comme tu l'as rappelé.

      Supprimer
    3. j'ai justement du mal du mal à en prendre mon parti ( ce qui est parfaitement ridicule)

      Supprimer
    4. Les agrégateurs de flux sont nos amis, pour assister au réveil des belles endormies...
      J'écris mes billets dans la foulée, mais aime les reprendre un peu avant parution.

      Supprimer
  6. Slow-blogueuse je suis, slow-blogueuse je resterai !!! :-) Je publie assez peu et lis à mon rythme, car si j'aime le blog et surtout les blogueurs je n'ai jamais voulu faire de ce passe-temps une contrainte. Je suis donc hors circuits SP-nouveautés-challenges, mais je continue mon petit blog depuis 8 ans avec plaisir :-) :-) Je vais me chercher un escargot !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super , on l'avait évoqué , je savais bien que ça te parlerait ;-)
      Je résiste mal pour ma part à la foultitude de blogs qui créent des envies de lecture effrenées, et publient à tout va, ça me donne des complexes , l'impression de ne jamais être là où il faut quand il faut ...c'est idiot de ma part, c'est sûr...

      Supprimer
    2. Ca me complexait au début (j'ai un côté "bonne élève" assez ancré ;-) ), et puis finalement j'ai décidé de ne pas me mettre la pression pour ce qui pour moi relève du loisir et du plaisir ! :-)

      Supprimer
    3. je trouve que ce n'est pas si facile ; les blogueurs se tiennet un peu par la barbichette , tout de même...

      Supprimer
  7. C'est drôle, je me reconnais dans tes préceptes, sauf que je ne pense pas du tout faire du slow blogging, vu que je dois bien publier un billet tous les deux jours (mes deux blogs confondus), qu'ils concernent à 98% des livres que j'ai récemment lus, que ce rythme dure depuis plus de 7 ans (mon premier blog ayant 11 ans, le deuxième s'est ajouté quatre ans plus tard) et c'est exactement le rythme qui me convient, sans contraintes et... sans melon (tiens, je ne sais pas ce que c'est que cette expression-là !).
    Ce que j'aime dans la blogosphère c'est qu'il y en a pour tous les goûts, que chacun suit qui il veut, pour le plaisir et surtout que grâce à cet univers j'ai découvert quantité d'auteurs, de romans qui me seraient restés inconnus.
    J'aime laisser des commentaires, même s'ils ne sont pas constructifs, car j'aime échanger, ce qui finalement se fait de moins en moins dans la blogo, je trouve : chacun est bien content de recevoir des commentaires sur son blog mais ne fait pas forcément de même (je ne parle pas des Grands Anciens...) : c'est dommage. pour ma part ces blogs-là, je les abandonne. Il y en a tant de toute façon !

    RépondreSupprimer
  8. prendre le melon , c'est se prendre au sérieux suite à un trop grand succès ;-)
    Je ne dis pas qu'il faut bloguer forcément lentement , je dis qu'il faut bloguer à son rythme , or ce n'est pas si évident que ça finalement.
    "Il y en a tant de toute façon" c'est une partie du problème : comment aller lire les blogs intéressants sans perdre trop de son temps de lecture quotidien ou hebdomadaire (surtout si tu entends commenter !) . Exemple : je reviens de Bretagne où je n'ai pas eu de connexion pendant 5 jours . J'ouvre mon Feedly : 232 billets ! Je les parcours (evidemment je fais bcp d'ilmpasses , mais ma soirée y est passée ) je le rouvre le lendemain : 52 billets ... Alors à la fin tu lis une dizaine de blogs en décidant une fois pour toute que se sont les plus pertinents ?

    RépondreSupprimer
  9. Je me retrouve dans ce que tu dis et dans certains commentaires. Slow/Fast, c'est relatif, au fond. J'essaie de publier au moins 2 billets par semaine, ça me parait peu, mais pour d'aucunes c'est peut-être beaucoup. Quand je peux (pendant les vacances) je programme mes billets (si je lis beaucoup pour ne pas tous les publier en même temps). Je cite beaucoup les auteurs dans mes billets, mais des fois je ne trouve aucune citation intéressante. J'ai abandonné beaucoup de challenges et autres obligations, mais je garde le Mois anglais par exemple. J'essaie de mixer au maximum mes lectures (français/étranger, nouveaux/anciens) mais je ne sais pas résister à la rentrée littéraire. C'est un moment que j'adore... En ce moment, j'essaie de parler de tout ce que je lis, c'est ma contrainte à moi pour cette année. J'essaie au maximum de lire les copines, mais il y a des jours avec et des jours sans. On ne peut pas tout lire (quand j'ai vu dix fois le même bouquin, je passe) et on ne peut pas tout commenter non plus; mais parfois je me "force" un peu à commentaire, juste pour faire un petit "coucou" parce que j'aime aussi que l'on commente chez moi. Des fois j'aimerais que l'on échange plus, et c'est ce que j'aime sur FB : les échanges sont moins informels, plus vivants, ça complète bien.
    Voilà. Du coup j'ai un peu l'impression d'être comme l'eau tiède (pourtant c'est que je déteste le plus la tiédeur !) mais après 9 ans de blog ou presque je crois avoir trouvé un rythme qui me convient. Et je pense que l'essentiel est là : trouver son rythme, sa façon de fonctionner, sans se comparer, sans trop se prendre au sérieux non plus et surtout sans se perdre tout court :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu résumes bien les difficultés,et les réponses que tu as trouvé pour ta part au fait de bloguer.
      Sans se comparer : tu as bien raison , mais tout le problème est là au bout du compte !
      Moi dans le fond je tourne depuis le début à un billet/semaine en moyenne mais de façon très bordélique ; je pense que ça restera mon rythme. Si on veut fournir du billet très fréquent, alors on renonce à lire des classiques -généralement plus ardus- ou à se plonger dans des oeuvres longues (finir la Recherche ou explorer vraiment celle de V.Woolf , pour moi par exemple... ces deux sommets sont dans mes défis 2015...pas sûr que je vais y arriver )
      Je ne voudrais que le plaisir de bloguer influence par trop mes choix de lectures, les change insidieusement, tu vois

      Supprimer
    2. C'est exactement le problème : que le blog modifie nos choix de lectures. Je suis tombée dans le panneau à un moment, insidieusement, alors maintenant je fais gaffe. Je trouve excellent que l'on sorte de sa zone de confort (c'est un peu ce que je fais en ce moment) mais par contre il faut éviter de succomber à toutes les tentations un peu faciles qui surgissent...

      Supprimer
    3. je suis bien d'accord, s'il faut éviter de ronronner dans ses choix routiniers, gare à ne pas se perdre en chemin non plus...

      Supprimer
  10. Chère Mior, pas de doute, je suis Slow-blogueur et j'en ai le goût :D
    J'adore fouiner en librairie, partager les lectures ( ou expos, ciné, découvertes... ) selon l'envie et le moment, flâner sur les blogs sans m'imposer le principe du commentaire systématique, prendre le temps de préparer de jolis billets, soit illustrés, soit parsemés d'extraits, papoter longuement avec les copines-lectrices par affinités tout ça pour prévoir une p'tite LC ou semaine thématique un mois après ^^, participer à des rdv quand je crois qu'il s'agit bien d'un rdv et surtout pratiquer tout ça à mon rythme en bonne compagnie ;)
    Je te rejoins dans tous les sens du terme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...et ça me fait plaisir ;-)
      Je ne suis pas sûre d'avoir compris la phrase sur les RDV ; tu veux parler des rencontres IRL ?
      Je mets un temps infini à rédiger /mettre en forme mes billets ...

      Supprimer
    2. C'est vrai que la formule est elliptique. Je voulais simplement dire, j'aurai dû être plus claire, que je ne m'intéresse pas aux collectes de liens, que je ne participe qu'à de réelles invitations à la découverte et/ou au partage d'un univers littéraire.
      je te crois pour les billets, et finalement, c'est ça aussi qui est plaisant, s'accorder le temps de mettre en forme ce qui était des notes de lectures, approfondir ce retour-ressenti de lecture d'une certaine façon, compléter... bref s'y intéresser vraiment :). J'ajoute qu'en tant que lectrice, j'apprécie !

      Supprimer
  11. Oh quel billet ! J'ai ouvert mon blog "livres" il y a un an et demi et ça fait quoi, six mois qu'il tourne vraiment ? Sans doute aussi parce que mon rythme de lecture a aussi augmenté. Mon ancien blog continue de fonctionner au rythme de mes envies, il a souffert de périodes de disettes (récemment quinze jours sans billet) et je ne me formalise pas trop. J'ai bien vu le nombre de lecteurs diminuer mais qu'importe. Je n'écris que lorsque j'ai envie et des choses à dire ! Ni l'un ne l'autre ne comportent de publicités.

    Côté lectures, j'ai découvert, c'est vrai beaucoup de blogs mais je me contente de ma blogroll (qui en compte quoi une vingtaine) car trouver 252 billets à lire me ferait trop peur !

    Je publie tous les deux ou trois jours, mais pas toujours des critiques de livres, et je ne participe à aucun challenge/SP./etc. car cela me mettrait trop de pression j'avoue.

    Sinon, depuis peu, je dresse un programme (donc pas une slow blogueuse LOL) car honnêtement j'ai une PàL qui grossit (et dépasse déjà la centaine de livres) donc si je veux pouvoir la faire diminuer tout en jonglant avec les emprunts et les achats...
    Mais je le fais évoluer...la preuve, j'ai encore choisi un livre hier qui n'y était pas ...

    J'ai aussi de l'expérience, mon autre blog a quoi, six ans ? et j'en ai eu deux autres avant - si je publie beaucoup sur celui-ci c'est parce que j'aime ça. Pas de pression et puis ça m'a permis de faire de jolies rencontres, et ça, j'y tiens !

    PS : contrairement aux blogs beauté, mode, etc. je trouve quand même les blogueurs littéraires drôlement sages, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quinze jours sans billet me parait une aimable plaisanterie ! J'envisage très sérieusement de fermer un mois ou deux pour vérifier si je prends plus de plaisir à vivre en bloguant ou sans bloguer. Quand je vois des mots pour prévenir de trois jours d'absence , je trouve ça limite pathétique...
      La publicité pour moi c'est rédhibitoire ; je viens de renoncer à lire une blogueuse sympathique par ailleurs à cause de cela il y trois jours , cela m'a attristée, mai je ne pouvais plus supporter cette présentation où ça clignotait de paartout . Ce sont des blogs , b..., pas des sapins de Noël !

      Supprimer
    2. Je n'annonce jamais mon départ.. oui j'ai du aussi connaître un mois sans bloguer (l'été quand je pars...), surtout que je suis adepte du no (no phone/non computer..) et ça fait du bien !

      Idem pour la pub, je ne supporte pas les blogs s'ouvrent directement sur une fenêtre pop up te demandant de "liker" ou avec un énorme bandeau publicitaire ....

      Supprimer
  12. Voilà un bien joli billet qui me parle, moi qui depuis un peu plus d'un an publie de façon anarchique et lit aussi de façon anarchique.
    Néanmoins, j'avoue, je ne cite jamais les auteurs. Je ne mets pas beaucoup de signet dans mes livres, je n'ai pas toujours de quoi noter et quand j'ai refermé le livre, j'écris mon billet sur l'ensemble du livre, pas sur un passage en particulier. J'ai aussi l'impression que cela ne rendrait pas justice à l'auteur si je devais sélectionner seulement quelques lignes.
    Quant aux billets programmés, ça m'arrive, justement pour pouvoir slowblogger tranquillement en étant sure qu'il y a un billet qui arrivera un jour prochain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aurais dû provisionner une vingtaine de billets avant de démarrer alors ;-) ça aurait peut-être évité ce côté "en accordéon" que je traine inévitablement . Mais je n'ai jamais su provisionner quoi que ce soit , lol.
      Oui, pour moi c'est fondamental de pouvoir lire ne serait ce qu'une phrase ou deux de l'auteur ; certains les mettent en accroche de leurs billets , c'est assez judicieux

      Supprimer
    2. Mais tu sais, ça me fait réfléchir cette question de la citation. Je la laisse faire son chemin dans mon cerveau...

      Supprimer
    3. c'est vraiment un plus, à mes yeux ; on sent encore mieux si on a envie d'y aller , ou pas

      Supprimer
  13. Je te suis à fond dans le slow blogging ! Tout ce que tu dis est très juste et c'est exactement ainsi que je conçois les choses ! Rien à retirer !
    (J'en profite pour dire ici l'irritation que provoquent chez moi les posts et photos visant à montrer "combien de livres je lis", tout ça pour qu'il en ressorte, au mieux, un avis de 3 lignes sans aucun intérêt)
    Merci à toi Mior !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai publié récemment quelques photos de virées en librairie , un peu comme d'autres photographient une jolie assiette au restaurant, tu vois ;-)
      Merci à toi également !

      Supprimer
  14. J'ai découvert votre (ton) blog il y a peu de temps et je m'y retrouve un peu ! Je pense pratiquer également le "slow blogging". Une chose est sûre, je ne m'offusque pas du peu de visite que j'ai ni du très peu de commentaires ! J'écris avant tout pour partager mes lectures au fil de l'eau. Il y a un peu de tout ! J'avoue que depuis deux mois, j'ai beaucoup beaucoup de temps car je me suis fracturé les métatarses du pied droit et je suis contrainte au repos absolu, et pour un mois encore. Ce temps libre me permet d'avancer dans mes lectures qui sont en attente depuis longtemps ! A bientôt !

    RépondreSupprimer
  15. A blogging lent, réponse lente... Je t'ai lue et relue, et j'ai l'impression de me reconnaître dans le slow blogging, et d'y reconnaître la plupart des blogs que je fréquente. Je fuis aussi ceux qui comptent le nombre de pages lues (comme si toutes les pages se valaient, et comme si on passait le même temps sur n'importe quelle page !) ou qui participent à quinze mille défis en même temps. C'est saoulant, ce genre de blog, et le blog saoulant est le contraire du slow blog !
    Je ne commente pas tout ce que je lis, mais c'est souvent (presque toujours) un peu en décalé. Je lance déjà quelques notes, une ou deux citations, puis je recherche la couverture, les adresses des autres avis, la bio de l'auteur ici et là, et ensuite seulement je mets en forme un billet qui s'est déjà plus ou moins écrit mentalement ! Pas de petits carnets en ce moment, c'est par période ! J'aime bien de temps en temps parler d'autre chose, présenter un artiste ou un photographe, mais je reviens vite à mon intérêt, ma passion pour les livres. Je regrette de ne pas découvrir plus de pépites, mais si ce sont souvent les grosses maisons qui publient les textes les plus passionnants, ce n'est pas un hasard. Je pense surtout à la littérature étrangère, où certains éditeurs sont incontournables. Toutefois j'ai mes éditeurs chouchou(s) ou (x) chez qui j'adore piocher pour leur catalogue ou leurs couvertures. Je détaillerai ça dans un billet à propos de mes étagères, que je garde au chaud dans un petit coin (slow, slow) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis heureuse car bcp de blogueuses que j'apprécie prennent le temps de commenter ...à leur rythme bien sûr ;-)
      Je n'ai donc pas eu une hallu , nous sommes déjà nombreux à pratiquer une forme de slow blogging (comme ds le mvt slow food où il ne s'agit pas de manger lentement!...ou moins!...mais de favoriser le goût)
      Tu résumes finement bcp de choses.
      Je guetterai son billet sur les étagères ! (toujours très sympa ce genre de billet )

      Supprimer
  16. Je lis le comm de Kathel (et ta réponse)(le slow blogging c'est aussi lire les papotages chez les autres!) et attends ses étagères. je connais kathel (son blog) depuis des années...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh oui, vous êtes en quelque sorte les marraines des blogueuses-depuis-pas-longtemps ;-)

      Supprimer
  17. Ah ! Je crois bien que je suis un SlowBlogueuse :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bienvenue :-)
      Nous sommes tout une bande de chouettes petits escargots en balade dans les livres

      Supprimer
  18. J'aime beaucoup ton billet Mior et aussi les deux photos que tu publies. J'ai pensé à une chanson de Voulzy que j'aime bien et qui s'appelle "Slow down" : Et le soir la fille qui m’attend Me murmure avec sentiments, Tu sais quand on s’aime on s’aime,
    Ne pressons pas l’mouvement Si après on dort, on dort, Chaque chose en son temps Mais doucement." Pareil pour les blogs ! Franchement, il faut surtout, surtout que ça reste une dynamique, un plaisir, un désir, du partage. Sinon, faut faire une pause ! Bravo pour cet article qui incite à la lenteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Sandrion ! Je suis touchée de recevoir tant de commentaires positifs , et de toutes ces petites discussions qui en découlent entre nous , gds mordus de lecture (ça nous fait revenir aux fondamentaux , mine de rien ;-)

      Supprimer
  19. :-) Bloguer moins pour bloguer mieux alors! Mais avec tous ces commentaires, tu ne vas pas devenir une adepte du farniente!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un peu ça l'esprit , oui
      C'est un plaisir de vous répondre et d'échanger avec vous :-)

      Supprimer
  20. Ah comme il fait du bien ce billet ! Oui, écrire sur un livre si on veut, si on en ressent le besoin, mais pas sur tous, parce que parfois on ne sait pas quoi dire. Publier un billet par semaine, parfois deux pendant les vacances, mais ce n'est pas la course. Essayer surtout d'être honnête avec soi-même, et ne pas tricher. Et puis, grâce aux blogs, découvrir des livres et des gens. Merci pour ce billet que j'ai souvent rêvé d'écrire...
    Je reviendrai sur ce blog que je découvre grâce à Céline.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de reprendre et réexprimer ces quelques idées que j'avais envie depuis longtemps d'organiser dans un billet ;-)
      Je pars te lire "chez toi" .

      Supprimer
    2. Tu as beaucoup lu chez moi, merci pour ta visite !

      Supprimer
    3. j'ai bcp commenté surtout , cette fois ci !

      Supprimer
  21. Moi, je suis l'escargot personnifié, d'ailleurs, je viens de découvrir cet article, je l'ai lu deux fois, mais je vais recommencer, pour être sûre de bien tout comprendre, et après, je m'attaque aux commentaires .... C'est du boulot d'être blogueuse, surtout extra slow !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu l'as dit ;-) et tu le prouves . N'hésite pas à repasser par ici pour donner ton opinion aussi !

      Supprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  23. Comme le dit l'adage, la quantité ne fait pas forcément la qualité. Je retrouve la blogosphère depuis peu, à mon rythme et ça me va très bien !

    RépondreSupprimer
  24. Très joli billet dans lequel je me retrouve - moi aussi, je poste peu par rapport à d'autres ;-)

    RépondreSupprimer
  25. Voilà une excellente philosophie de blogueuse !

    RépondreSupprimer
  26. Je suis définitivement une slow ! Voire un escargot dont on se demande s'il est bien vivant. Mais bon, c'est comme ça, je n'ai pas si souvent envie d'écrire un article.Et par contre j'aime bien tout d'un coup sortir un billet thématique sur trois livres à la fois parce que c'est leur mise en perspective qui crée l'idée du billet. J'aime bien mettre en bas de mon blog tout ce que j'ai lu (via un réseau social) parce que c'est joli je trouve, ces couvertures. Et puis je crois qu'il y a aussi la volonté de dire que même si on poste peu, on lit beaucoup, ou du moins on est très passionné. Le blog ne doit pas être forcément exhaustif !
    Par contre je pense, même si ça m'épate, que pas mal de blogueurs qui postent beaucoup lisent vraiment très bien ce qu'ils commentent. en témoignent les blogs des Bibliomaniacs de Laure et Eva par exemple. Je ne peux même pas lire à la vitesse où elle publient, mais leurs avis sont toujours clairs, et je sais que quand je vais voir leur blog pour le coup je vais avoir des découvertes. Et la quantité, justement, fait qu'elles osent davantage de choses que moi je pense, qui ai au total moins de temps pour cette activité de manière générale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...oui, et j'aime bien ta façon d'être slow ! On sent bien que tu te contrefiches de tes stats par exemple.
      Tout à fait d'accord avec tout ce que tu ajoutes ici au débat.
      Et oui, bien sûr , il y a des lièvres et des tortues. Par nature et comme tu le dis si bien, selon le temps que l'on a à consacrer à l'ensemble de la chose ;-)

      Supprimer
  27. J'adore ton billet et je me range du côté du "slow blogging" ou du "Je blog avec lenteur", surtout en ce moment, à vrai dire... Mon blog est en "période creuse" et connaît de gros pics de fluctuations à cause de mes activités annexes. Alors les stats, autant dire que ce n'est même pas la peine de les consulter ;-)
    Enfin, je publie en gros comme je veux, et j'espère bien que les copinautes font de même.
    Je vais essayer de me trouver un petit logo avec escargot ;-) Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bienvenue ...dans le mouvement qui était déjà le tien !
      Oui, l'escargot pourrait être un petit clin d'oeil sympa

      Supprimer
  28. J'aime vraiment bien votre concept de slow blogging. Je publie souvent, mais je peux m'arrêter, reprendre, revenir, repartir. Ce qui compte pour moi, c'est le partage.
    Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh bien , c'est agréable de constater ici que beaucoup savent ne pas se prendre le chou ;-)

      Supprimer
  29. Evidemment, j'adhère à fond au slow-blogging, mais tu le savais déjà puisqu'on en a parlé. Je publie peu par manque de temps, mais je garde surtout du blog le fait que ce soit collectif et communautaire, qu'on est là pour écrire et lire les autres (et je m'enthousiasme complètement à l'approche du mois anglais par exemple), tu aurais pu rajouter qu'on commente que les billets qu'on lit complètement (parce que je ne supporte plus le comm qui n'a rien à voir, laissé là, par habitude et obligation).
    A mon avis, la blogo prend un virage en ce moment...
    Merci pour ce super chouette billet, et contente de voir qu'ils suscite de nombreuses réactions.

    RépondreSupprimer
  30. tu fais une fixette sur le billet-pas-lu-jusqu'au-bout , ce me semble ! (parce que comme moi tu écris des billets(trop) longs )
    Je ne suis pas sûre que bloguer soit si "collectif" que ça (mais je vois ce que tu veux dire)
    Dans quel sens , le virage ?

    RépondreSupprimer
  31. En ce moment, ta profession de foi me va bien, Mior ! Pas eu le temps de bloguer... et des livres longs sur le feu qui ne se dévorent pas en moins de deux mais exigent du temps pour les assimiler et en découvrir toute la saveur.
    Vive le slow blogging ! (Tout comme le slow food ou même le slow living tant qu'on y est - j'ai réappris la valeur du temps avec un bébé...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...et comme tu as raison ! Ton blog et tes lecteurs peuvent bien patienter un peu ...

      Supprimer
  32. J'aime beaucoup ton billet et je déteste les cases : j'ai besoin de ma liberté. Donc si j'ai envie de publier à donf, je le fais (bon, honnêtement cela n'arrive pas souvent parce que préparer le moindre de mes billets - et on ne peut pas dire qu'ils soient le top du top de la chronique littéraire - me prend au minimum deux heures ! Eh oui, même le ridiculous !!!!), si j'ai pas envie de publier , je le fais aussi (j'ai abandonné l'idée de chroniquer toutes mes lectures, je lis en moyenne deux fois plus que je n'écris), je commente chez les blogocopains surtout les bouquins que j'ai lus ou bien parce qu'il y a quelque chose dans le billet qui m'a interpellée. Bref, je vadrouille, je m'éparpille dans cette blogo, et tu sais quoi, j'adore cela. Du coup, j'y passe un temps fou mais j'ai le sentiment à chaque fois de m'emplir et de m'instruire. Donc pas de missel, pas de vase-mecum : j'agis au gré de mes envies ! Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vade-mecum ! (vase-mecum, pourquoi pas, après tout ? )

      Supprimer
    2. on se retrouve sur pas mal de choses alors : pour moi ausssi , 2 fois moins de billets que de choses lues , et 2h (mini) pour la rédaction du moindre de ceux-ci ! Oui, bloguer prend un temps fou car c'est une activité qui a vraiment 3 volets : lire (beaucoup) rédiger (du mieux qu'on puisse ;-) et lire/commenter chez une grosse poignée d'autres blogs . Pfff ... ma soeur qui est également une grande fana de lecture, ne comprend pas bien : pour elle , bloguer consiste à se dérober à soi-même beaucoup de temps ...pour lire !

      Supprimer
    3. pas d'accord avec ta frangine car il y a le mot échange dans le blog et ce mot prend tout le temps et le sens de bloguer (enfin, pour ce concerne ma conception de la blogo et que je partage avec toi). Bisous

      Supprimer
  33. on est une grosse poignée de dingues , donc ; cool :-)

    RépondreSupprimer
  34. J'ai épinglé ton petit escargot... J'ai un peu du mal à écrire en ce moment, certains billets murissent et d'autres tombent aux oubliettes... Je ne pourrais pas me passer de bloguer, mais écrire sur tout, tout le temps, non !
    Cette manœuvre m'a permis d'apprendre à mettre une image dans la colonne de droite ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ravie que tu rejoignes le Mouvement ;-) qui veut juste, avec humour, proposer quelques conduites pour éviter le coup de chaud et le surmenage. Qui va piano va sano , c'est bien ça ?

      Supprimer
  35. Oh mais comme je suis d'accord avec tous ces principes ! Mon blog, c'est mon espace de liberté et je ne veux en aucun cas être influencée par un rythme à tenir (de toute façon, je ne pourrai pas, je mets beaucoup de temps pour rédiger une chronique), et des challenges qui influenceraient mes choix de lecture.
    Merci pour cette idée, ce concept qui me rassure, me conforte alors que je débute dans la blogosphère.
    C'est l'escargot sur le blog de Delphine-Olympe qui m'a mis sur la piste de ton blog, Mior et je vais aller découvrir tes billets !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ah , la petite balade des escargots ;-)

      Supprimer
  36. Superbe billet ! avec des idées que je partage et une "charte" qui me ressemble...(déjà que je suis plutôt slow-food !)
    Pas besoin de se prendre la tête quand on blogue, ça doit rester un plaisir et un partage, même si, en l'absence de commentaires, on a effectivement parfois l'impression de ne faire ça que pour soi, pour garder une trace de ce qui nous passionne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé hé , j'ai vu que mon escargot à pois a migré dans ta colonne de droite ....j'ai l'impression que ce billet a décomplexé pas mal de monde , tant mieux ;-)

      Supprimer
  37. Bonjour Mior et merci de ton message via mon blog ! Ca fait plaisir de voir que mon billet n'est pas passé à la trappe comme tu dis , et surtout de pouvoir découvrir ton blog :) Avec plaisir pour partager mon billet ! Slow bloguer ou ne pas slow bloguer, c'est vraiment une question qui me revient très souvent. Aussi parce que le risque, en slow bloguant, c'est de ne pas attirer le lecteur. Mais tout est une question de relativité sans doute : avoir un lecteur attentif qui passe par là et qui retire quelque chose de sa lecture, ou avoir cent lecteurs qui ne lisent pas vraiment le contenu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...donc en filigrane , cette question gênante aux entournures : blogons nous avant tout pour satisfaire notre égo boursouflé, ou réellement pour partager quelque chose ? (mais ce genre de question est au centre de ma vie de toute façon en ce moment ! ;-) mieux vaut en rire (un peu) si possible ...)
      Ici le lien pour ton article que j'ai vraiment adoré : http://magouille.net/2014/03/25/le-blogging-slow-tempo-peut-il-survivre/
      Et merci beaucoup de ton passage ici ,et de ta contribution à la discussion :-)

      Supprimer
    2. j'ai également partagé ce lien sur FB , ce grand fouteur de m...et cet outil fabuleux (c'et une hydre à deux têtes, oui!)

      Supprimer
  38. Ah mais quel beau billet Mior ! Que ça fait du bien ! Car je crois bien qu'avec mes mois d'absence à répétition, on peut me ranger dans la catégorie des slow-bloggeurs !
    Quand j'ai ouvert le blog, je suis tombée dans tous les travers, je faisais une fixette sur mes statistiques et sur le nombre de commentaires. Aujourd'hui j'ai pris du recul face à tout ça. J'ai compris que mon blog était très peu lu ( et je te remercie infiniment de faire partie des quelques téméraires à le fréquenter !) et j'ai donc décidé de penser avant tout à moi. C'est très égoïste je sais mais je voulais des échanges et ils ne viennent pas donc je blogue dans mon coin. Mes billets sont très longs, trop détaillés et ça repousse le visiteur mais tant pis !
    J'ai fini par prendre en horreur ces blogs qui publient quotidiennement des billets sur des nouveautés. Comment échanger sur des livres qu'on n'a pas encore lus ? Et je ne commente plus que très rarement car je ne sais pas quoi dire sauf dans le cas où le billet parle d'un livre que j'ai lu et où je peux donc laisser un commentaire constructif ( enfin j'essaie !)
    J'ai quand même pu grâce à twitter et à des forums rencontrer des personnes formidables que je vois IRL et avec lesquelles j'ai des échanges très intéressants. Mais la blogo est un drôle de milieu auquel j'ai du mal à m'intégrer. Mais je ne désespère pas, la preuve : je reviens toujours ! hihi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais dis donc , c'est toi qui me fais plaisir avec cette réponse cash-pistache ! Car tu appelles un chat un chat ;-)
      Je vois que ce billet répond apparemment à une demande : il a été vu près de 600 fois (ce qui n'est pas habituel chez moi , je te rassure !) et largement commenté . Il me semble qu'il y a un malaise palpable dans la blogo actuellement ...C'est mathématique : nous sommes maintenant très (trop) nombreux , les billets s'entassent , plus personne n'a le temps de vraiment lire les autres, ou en tout cas de cultiver un esprit de curiosité et d'ouverture (on se cantonne à une dizaine de bonnes copines, au pire ...)
      Je réfléchis beaucoup à ma propre pratique, pense souvent lâcher l'affaire , il faut réussir à ne pas y mettre trop d'égo, c'est évident (mais ce n'est pas facile pour autant )
      Pour ma part je déteste les forums ; dans la blogo on peut au moins procéder par affinités . La rencontre IRL est toujours une envie ;-)

      Supprimer
  39. Je me retrouve entièrement dans ta définition du slow blogging. Non que j'en ai fait une éthique, juste que j'y suis arrivé naturellement. Et je vois que je ne suis pas le seul. Bonne continuation à euh... toutes ! Un blogueur littéraire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh bien pour ma part je le revendique un peu (mais chacun fait ce qu'il lui plaît :-)) bien entendu)

      Supprimer
  40. Et bien oui on fait ce qu'on veut, au rythme que l'on veut. Et ce n'est pas moi qui ai fait une pause de 9 mois qui vais te contredire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...et on se garde de la fraîcheur, et du goût pour la lecture , ainsi ;-)
      Je songe à la pause moi aussi , j'avoue

      Supprimer
  41. J'adhère, j'adhère (par contre je n'écris que des critiques assez courtes, mais tout en donnant mon avis ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. du court percutant, c'est plaisant aussi ;-)
      Je m'en vais faire un tour chez toi

      Supprimer
  42. J'arrive de chez Gambadou... et j'atterris ici.
    Comme je le disais chez elle, je me retrouve moitié-moitié. Je lis ce que je veux, je me fiche un peu de parler du "livre le plus populaire" (anyway, je suis éternellement en retard et je lis full québécois, ce qui intéresse peu les européens qui ne peuvent pas les trouver, souvent). Me fiche aussi des classements (je ne sais même plus qui les fait) et les chicanes me font rire.

    Par contre, je suis tout sauf slow. Dans la vie, dans le blog, dans tout, quoi. Je ne suis pas slow. J'angoisse quand je suis slow! Et j'aime parler de tout pour garder une trace de mes lectures. Ajoutons que je lis vite et tout le temps (pas pour des concours... parce que ça a toujours été comme ça) donc bonjour la préprogrammation! J'ai cessé de chercher à comprendre moi-même l'ordre de mes billets. Et si le dialogue du début me manque, je prends toujours autant de plaisir à bloguer depuis 8 ans, ce qui me satisfait moi-même-en-personne :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi non plus je ne suis pas franchement slow dans la vie :)) mais j'y aspire en vieillissant :-)))
      Tu m'as l'air très bien dans tes baskets , alors franchement ne change rien !
      Moi je me dis que si je veux tenir dans la durée, justement , il faut que je me garde de la frénésie souvent mise en avant; mais à chacun de voir ce qui lui convient , vraiment

      Supprimer
    2. Mon rythme a varié... de publication, de lecture et de visites... ça dépend comment je file.
      Et bon, j'ai essayé d'être slow dans la vie... sans succès. J'ai fini par accepter que je suis et resterai l'une de ces stressantes qui passe sa vie à courir... et qui aime ça comme ça!

      Supprimer
  43. je viens de tomber sur ton article en lisant un commentaire de Krol et j'adhère au mouvement "Slow blogging" : je publie en général 1 parfois 2 commentaires par semaine et là, depuis quelques temps, j'ai du mal.
    j'ai une maladie chronique qui me fatigue et me ralentit beaucoup, donc je suis en retard dans mes publications et un peu aussi dans mes lectures (trop fatiguée pour me concentrer)
    j'ai commencé mon blog il y a environ 2 ans et je suis perfectionniste donc comme je veux convaincre quand un livre m'a plu je mets le paquet.
    je suis très éclectique dans mes lectures et j'aime découvrir des auteurs. et j'en découvre beaucoup via les blogs; je ne me précipite pas systématiquement sur les auteurs à succès, la folie rentrée littéraire est passée...
    cela fait 2 mois que je veux ralentir en faisant des commentaires moins longs mais je n'y parviens pas.
    mettre le logo sur mon blog sera un rappel pour m'inciter à la prudence.
    merci beaucoup pour cette belle idée car le plaisir doit être là avant tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de ton passage et ton (long;-) commentaire
      oui on peut se fatiguer à vouloir suivre un rythme qui ne serait pas le sien ...
      Je pars te rendre une petite visite de courtoisie

      Supprimer
  44. Voilà un article très intéressant. Je suis entière d'accord avec toi. Pour ma part, je blog quand je veux, quand j'ai le temps... J'essaye de lire ce qui me fait envie. Des fois c'est ce qui est à la mode, d'autres fois non. Peu importe. Pour moi, lire et bloguer c'est avant tout y prendre plaisir :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... et je vois que toi aussi tu serais en pause un peu prolongée ? ... On s'épuise parfois en bloguant, c'est un risque qu'il ne faut pas sous-estimer ... qui va piano va sano , peut-être (mais à chacun son tempérament, bien sûr ;-)
      Ce billet a maintenant été lu plus de 1000 fois !

      Supprimer
    2. Non je ne suis pas en pause. Le blog a déménagé. Blogspot ne me convenait plus. L'article où j'annonce le déménagement a disparu va savoir pourquoi... Je vais le remettre en ligne.

      Supprimer
    3. Oups... Eh bien tu vois , j'ai bien fait de te le signaler 😅

      Supprimer
  45. Ces mots sonnent tres juste et correspondent exactement à ma démarche. Je partage fièrement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci :-)
      Que la force (de l'escargot ;-) soit avec vous

      Supprimer
  46. Bonjour,
    Je découvre ton blog par hasard mais, comme tu le sais, le hasard fait bien les choses !!! J'aime beaucoup ton article car je m'y reconnais tellement !Alors, oui, je le clame haut et fort : je suis une Slow-Blogueuse et j'en suis fière !
    Bizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton comm' Malicia :-)
      Ce billet a maintenant été lu près de 1300 fois (c'est clairement mon TopOne) ...probable que j'y disais des choses qui parlaient à beaucoup...

      Supprimer
  47. Je suis sur la blogosphère depuis seulement quelques mois. J'ai ouvert mon blog parce qu'ayant une mémoire de poisson rouge, je voulais garder une trace et puis avouons-le, je voulais en faire profiter les autres.
    Au début, je regardais toutes les 10 minutes le nombre de vues etc.. je "m'en voulais" de ne pas publier tous les jours (mais comment le ferais-je avec un boulot qui me demande beaucoup de temps?!, j'ingurgitais des pages et des pages pour pouvoir dire quelque chose, je lisais deux livres en même temps... et puis, j'en ai eu trop... je voyais ma PAL qui s'agrandissait, je notais toutes les nouveautés pour pouvoir en parler moi aussi sur mon blog, je n'en voyais pas la fin....
    Et puis, aujourd'hui, oui, oui, j'ai décidé que mon prochain billet n'avait pas de dates d'expiration, que je pouvais le publier quand bon me semblait et que zut, j'avais le temps! Ce n'est pas mon métier, je n'ai pas un couteau sous la gorge pour les publier, je ne perds ni de gagne d'argent donc relax! :-)
    Et je suis tombée sur ce blog avec cette douce philosophie, j'ai même croisé des commentaires de blog que je suis assidûment! (Electra, Marie-Claude, Delphine-Olympe)...

    Voilà, pour la petite histoire. Tout ça pour dire, que ce billet tombe à pic et que je m'empresse d'ajouter ta petite coccinelle à mon blog ;-).

    Merci d'avoir lu ces quelques lignes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ..et merci à toi pour ce long comm ' ;-)

      Supprimer
  48. Cela fait à peine un peu plus d'un an que j'ai ouvert mon blog et je ne sais pas si je fais partie des Slows Blogueurs… Je lis ce que je veux, mais parfois il m'arrive de recevoir des livres contre une critique, mais c'est toujours un livre que j'ai choisi. Je lis à mon rythme, mais j'ai cependant l’impression de lire plus depuis que j’ai ouvert mon blog. Ce n'est peut-être qu’une impression… Je ne commente pas tout, c'est impossible, mais je commente presque toujours certains blogueurs. Par habitude et envie. Sinon, je laisse clairement comprendre si j'ai aimé ou pas un livre et généralement je ne parle que des livres que j'ai aimés. Est-ce que mes billets sont soignés et jolis ? Difficile de le dire, je pense que oui, mais par contre je cite toujours l’auteur…

    J'essaye de dénicher des pépites, c'est d'ailleurs ce que j'essaye de faire depuis le début, mais comment savoir si on y parvient ? Je ne m'intéresse que très peu à la rentrée littéraire… Et j'essaye de rédiger au minimum un texte d'au moins 4000 signes mêmes si je n'y parviens pas toujours. Je ne participe pas aux challenges. Et oui, je participe du mieux que je peux aux blogues des autres. Cependant, pour ce qui est du rythme de publication, je ne pense pas rentrer dans la catégorie des Slows Blogueurs. Effectivement, j'essaye de publier toujours au même rythme. Au moins deux fois par semaine et en ce moment j'arrive à trois publications par semaine. Ça fait beaucoup, je trouve… Fais-je partie du groupe ?

    Sinon, pour ce qui est de prendre la grosse tête, je ne sais pas à partir de combien de visites par mois on doit prendre la grosse tête ? Quand j'entends certains blogueurs parler du nombre de leurs visiteurs, je ne suis pas près de prendre la grosse tête… :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peu importe, de "faire partie du groupe", il s'agit d'être un blogueur épanoui, SlowBlogueur ou "SpeedBlogueur", il y a de la place pour tout le monde ;-)
      Quand j'ai pondu ce billet, j'étais un peu en rogne contre certaines pratiques - dont certaines qui me stressaient, dont je n'arrivais pas facilement à m'affranchir- aussi j'ai voulu le dire avec un peu d'humour, et proposer quelque chose.
      Et décidément je ne veux m'obliger à rien en terme de cadence. Je ne reviendrai pas là-dessus, pour ce qui me concerne, je vis mieux ainsi :-)
      En moyenne je fais un billet par semaine, une cinquantaine par an, guère plus; ça doit représenter à peu près la moitié de ce que je lis. Je ne veux pas faire des notules de quelques lignes parce que je n'ai pas gd chose à dire d'un ouvrage. Parfois je renonce au contraire parce que c'est trop énorme ! (je pense à Confiteor...) ou parce que tant de blogueurs en ont déjà parlé, et bien. C'est amusant que tu parles de 4000 signes, je n'avais jamais pensé en ces termes, mais il est vrai que j'aime les billets touffus , car je ne me sers guère des blogs pour des repérages, mais plutôt pour des échanges post-lecture

      Supprimer
  49. oh, mais c'est moi ça ! Slow blogueuse :) La preuve c'est que je ne découvre ce billet que maintenant, en transitant par le blog Les petits madeleines ! La blogo a bien changé mais je pense que ceux qui restent des lecteurs assidus, amoureux des livres, se moquent du temps qui passe, n'est ce pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de voir que ce billet est encore "lu et approuvé " ;-)
      Je pars visiter votre blog

      Supprimer

Merci de votre visite, et de votre commentaire ;-)
A bientôt !
Mior