lundi 19 septembre 2016

"Un bon écrivain est un écrivain mort" de Guillaume Chérel

Coup de griffe !!!

A l'éternelle question "faut-il parler des livres que l'on n'a pas aimés ou garder un silence discret", la réponse s'impose dans certains cas ...

Les éditions Mirobole ont des couvertures épatantes, qui tapent dans l'oeil.
 Aussi n'ai je pas résisté, de passage chez ma libraire préférée, à celle-ci : 

Afficher l'image d'origine

Car je pensais me poiler avec une bonne satire du monde littéraire parisien, et plus particulièrement des vedettes de la rentrée, comme me l'annonçait la 4ième de couv' : 

Augustin Traquenard doit animer un débat littéraire dans un ancien monastère des Alpes maritimes. 
Rien que du lourd, jugez-en plutôt, Frédéric Belvédère, Amélie Latombe , Delphine Végane, David Mikonos ou aussi Kathy Podcol ... 
Dix écrivains très médiatiques invités par un mystérieux propriétaire qui signe "Un Cognito". 
OK. Vous avez ri ? Moi aussi . Mais pour la dernière fois . 

A la lecture cette reprise des "Dix petits nègres" s'avère abominablement poussive, étirée sur 240 pages alors qu'il y avait juste matière à une nouvelle prestement ficelée. C'est lourd, mais lourd... 
J'ai insisté, pourtant, réussi à m'arracher un ou deux sourires crispés de ci de là, puis j'ai titubé jusqu'à la fin en me demandant ce que j'étais allée faire dans cette galère.

Un extrait ? Allez...

Ouzbek fut chaleureusement accueilli. Il se sentit tout de suite bien parmi les vieillards. Au point d'avoir un flash. la scène lui fit penser à Vol au dessous d'un nid de coucou. Ouzbek eut l'idée de son prochain livre : une partouze dans une maison de retraite. Il l'adapterait lui-même au cinéma.
La sexualité chez les seniors était le sujet tabou par excellence. C'était bon pour lui, ce serait sans doute le premier bouquin exclusivement gérontophile. Il avait déjà le titre : Extension du dolmen de la pute.


Voili voilou... Et je découvre à l'instant que le titre lui-même est de seconde main. Limite pathétique.

LE livre dispensable de cette rentrée ;-) 

Vous avez économisé vingt balles

MIOR

36 commentaires:

  1. 1 ) Merci Mior 2 ) Merci les biblis qui finalement permettent les essais. j'achète quand même des livres (demander à ceux qui au festival America m'ont vue chargée comme un baudet)

    RépondreSupprimer
  2. C'est d'autant plus rageant quand on a acheté un livre... tu as bien raison de nous en faire part, en tout cas ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espérais un truc bien troussé , comme les Patrick Rambaud "à la Saint Simon"

      Supprimer
  3. Aïe, c'est rageant une telle déception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais pu dire " mauvaise pioche " mais ça va au delà

      Supprimer
  4. si ça peut éviter aux copines de se fourvoyer également : oui :)
    il a l'air bourré (aucune référence à la couverture^^) de jeux de mots lourdingues ce livre, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carrément . Euh, ce n'est que ça , même

      Supprimer
  5. Argh ! Je comprends que tu sois énervée (et ça fait du bien de le dire !) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, ça fait longtemps qu' un livre ne m' avait autant navrée ...

      Supprimer
  6. Mais ce livre aura eu la vertu de faire apprécier les auteurs qui, eux, écrivent bien ;) A force de lire du bon, on ne voit plus qu'ils sont bons :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, ce n'est pas faux ce que tu dis là ;-)

      Supprimer
  7. Et bien voilà, c'est dit et tu as bien fait ! C'est vrai que la couverture est attrayante ! Merci pour nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop (attrayante) ils sont forts chez Mirobole

      Supprimer
  8. Alors là merci, parce que je l'avais noté sur ma Lal, attirée aussi par la couverture. Y a des livres comme ça, qui nous mettent en colère. Tant que c'est un minimum argumenté (et c'est clairement le cas ici), il bé faut pas se priver de le dire. Il plaira peut-être à d'autres ?

    RépondreSupprimer
  9. Voilà qui a le mérite d'être très clair !

    RépondreSupprimer
  10. Je vois le genre d'humour à la truelle, et je pense qu'il peut faire rire... sous un format nouvelle. Plus de 200 pages, je n'imagine même pas. Il doit être l'ami de quelqu'un pour publier dans cette maison qui d'habitude soigne ses choix ? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. .... C'est exactement ce que je me suis dit.....

      Supprimer
  11. Je retrouve mes premiers plaisirs à la lecture des blogs , les blogueuses et les blogueurs lisent toujours les livres dont ils parlent et ne sont pas payés pour le faire. Tu imagines la critique dans un journal qui a reçu gratuitement ce roman au milieu de dizaine dautres : cela donnera ceci " un roman coorosif qui amusera les lecteurs qui retrouveront les auteurs à la mode". Merci de l'avoir lu et critiqué pour nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouahah ! Elle est bien ta critique ! Bien vu... (et pan sur le bec)

      Supprimer
  12. Moi aussi, je pense que ma prochaine publication sera une déception ... Un livre censé faire sourire des initiés de la littérature contemporaine , et je m'ennuie, je m'ennuie ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici c'est classé dans ma catégorie "Déceptions/ Grrr..." et c'est très GRRR ;-)
      Bon, l'humour , en litterature, ce n est pas si facile ; c'est leur seule excuse

      Supprimer
  13. Merci d'avoir pris le temps de découvrir ce livre. En espérant que l'un des prochains titres de notre catalogue saura ravir votre cœur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Unknown, qui aime bien châtie bien ;-)
      Bien entendu votre maison d'édition sera gratifiée d'une seconde chance :-))
      Mais la boulette était de taille , il faut bien dire ...
      Bonne continuation (sans rancune) et mes compliments à votre graphiste

      Supprimer
  14. J'adore les billets qui dézinguent ! Encore, encore ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ..et Cuné s'est aussi occupée de son cas , figure toi ;-)

      Supprimer
  15. Ok, ok, j'ai compris, le message est TRES clair ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...mais rigole, un papier plus qu indulgent dans le Elle d'hier ; oserai-je dire que cela rétablit une sorte d'équilibre ? ;-)

      Supprimer
  16. Un peu comme les trailers de films où le meilleur est condensé et puis on se demande ce qu'on est venus y faire, dans cette salle :) Merci en tout cas pour cette économie suggérée :D

    RépondreSupprimer
  17. Si quelques ''nantis'' de l'écriture et de l'industrie se retrouvent mal dans ce livre et bien tant mieux ou tant pis. Rien que pour Vincent Colloré et l'autre Belvédère , franchement j'approuve et je dis bravo Guillaume... tu peux continuer !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh bien parfait, de toute façon il en faut pour tous les goûts :-)
      Mais je continue à penser que c'est un texte très faible, franchement, et étiré au delà du raisonnable...

      Supprimer
  18. J'arrive un peu tard, mais j'adore lire ce genre de billets et les commentaires qui suivent (surtout les Anonymes...) ! je file voir de suite ta fameuse catégorie 'Déceptions/Grrr....."

    J'ai de la chance car il m'arrive très rarement d'acheter et de regretter, vive la Bibli pour les choix atypiques !

    J'ai croisé ce roman aussi. Je ne me suis pas arrêtée. J'ai acheté (tu as du voir mon craquage de slip) quelques livres ces temps-ci et par contre, à chaque fois, je lis trois / quatre pages (enfin paragraphes) du livre - pour me donner une idée du style. Là tu as fait confiance à la quatrième ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non tu n'arrives pas trop tard , puisque tu apprécies :-)
      Je ne m'éclate pas à écrire des billets sévèrement déçus, mais parfois certains poussent le bouchon un peu loin ...
      Et quand on n'aime pas du tout il faut savoir le dire, non ? Quand ce n'est pas de l'ordre du "it is not my cup of tea" mais de celui du "c'est paresseux et/ou mal écrit/ bref pas pas "di qualita " même pour se divertir , sic.
      Là je pense que je suis tombée dans le panneau marketing de ces très belles couvertures, d'une part ; et puis je pensais en ayant bien sûr grappillé quelques lignes en librairie m'amuser d'une satire bien troussée . Las.
      Je lis pas mal par le biais des biblis, mais ça marche mal pour tout ce qui est nouveautés.
      Je découvre parfois des bouquins géniaux que j'achète ensuite !! ...il m'arrive encore de faire mauvaise pioche en librairie en revanche, ce qui est évidemment profondément agaçant ....

      Supprimer

Merci de votre visite, et de votre commentaire ;-)
A bientôt !
Mior